Ricoh va supprimer 4.000 postes au Japon et en Europe, rapporte le Nikkei

(Reuters) – Le spécialiste japonais d’équipements pour bureaux Ricoh a l’intention de supprimer 4.000 postes, soit quelque 4 % de ses effectifs mondiaux, d’ici la fin de l’exercice fiscal 2018-2019, qui se terminera le 31 mars 2019, rapporte mercredi le journal Nikkei.

Le groupe entend supprimer plus de 3.000 postes au Japon sur la période et éliminer des postes de direction en Europe, poursuit le quotidien.

Ricoh, entreprise présente en France, en Belgique et en Suisse, n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter l’information.

(Rushill Dutta à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français)
L’usine nouvelle – article publié le 07/03/2018 à 20h34


C’est donc, 1000 postes qui vont disparaitre chez Ricoh en Europe.

Combien chez Ricoh France ? Ceux-ci viendront s’ajouter aux très nombreux  départs de collègues non remplacés depuis plusieurs mois. Amplifiant ainsi les dysfonctionnement récurrents de l’entreprise dus à la précédente réorganisation de 2013 et à une stratégie commerciale et organisationnelle inefficace…

Après les économies réalisées, fermetures d’agence, dégradation des conditions de travail, la masse salariale va servir de variable d’ajustement. Une fois de plus, ce sont les salariés de Ricoh France qui vont payer l’addition !

La CGT Ricoh

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *